logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/08/2012

Souvenirs de vacances Découverte de Sète

Souvenirs de vacances

Découverte

de

sete panneau.png

sete (2).jpg

L’île singulière (expression due à Paul Valéry)  

Il y a un peu plus de trois siècles, Louis XIV décide d’offrir un débouché maritime au canal du Midi. Le 29 juillet 1666, naît le port de Sète, fêté par des joutes nautiques depuis lors indissociables de la cité. Ce port fait sa richesse grâce notamment au commerce du vin.

Son urbanisation et son architecture en portent encore le témoignage. Le port avec ses cargos, paquebots, voiliers et bateaux de pêche constitue le cœur de la ville.

P1100242.JPG

A  Sète, le canal joue le rôle de Place Publique. Non seulement la ville a grandi autour de lui, mais elle s'y donne en spectacle, entre les deux ponts, dans cette partie du canal appelée Cadre Royal, se déroulent tout au long de l'été les très populaires tournois de joutes nautiques et ce depuis juillet 1666.

Le quai Lemaresquier a été percé suite à la création du port, en 1666. Il permet depuis au canal du midi qui traverse l’étang de Thau de déboucher en Méditerranée.

setesc3a9te-le-canal-royal36.jpg

On y remarquera le palais consulaire construit dans un style art déco qui rappelle par ses sculptures extérieures à grappe de vigne l’importance du négoce du vin. Il abrite toujours la chambre de commerce. Son architecture possède une influence orientale avec sa tour centrale évoquant un minaret.  En effet, Sète a eu dès le 19ème siècle des relations étroites avec l’Afrique du Nord et notamment l’Algérie. Le port de Sète était le port d’échanges privilégié pour le vin puis plus tard pour le trafic pétrolier avec ce pays.

sete palais consulaire213975.jpg

Sur le quai Général Durand, communément appelé "quai de la Marine", les restaurants se succèdent. Ils mettent à l’honneur la gastronomie sétoise, les poissons de la méditerranée et les coquillages de l’étang de Thau.

sete quai-general-durand-sete.jpg

La Pointe Courte: Un quartier de pêcheurs Vivant des petits métiers de la pêche dans l’étang de Thau, les “pointus” ont façonné leur propre identité aussi étonnante que ce quartier à la vie et à l’âme si typique. Il suffit de lire les noms de rues : traverses des jouteurs, des rameurs, des pêcheurs, rue la pétanque…

 

sete pointe courte9.jpg

Les Ponts levis : Les canaux qui permettent la liaison entre l'étang de Thau et la mer sont enjambés par de nombreux ponts, certains sont mobiles, pont levis (à bascule) ou tournant et permettent à heures fixes le passage des bateaux.

La ville se trouve totalement isolée lorsque tous les ponts sont en position ouverte,  redevenant provisoirement une île...

Les ponts actuels remplacent les premiers ponts construits en bois, puis en métal, trois d'entre eux assurent la liaison routière, un dernier permet le passage des trains.

Le pont Maréchal FOCH est un pont ferroviaire dont le premier exemplaire date de 1870-1874, il tournait autour d’un pivot sur une pile centrale et était manœuvré à bras, il fut remplacé par un pont à bascule en 1932 et ayant échappé aux destructions de 1944 (minage par les Allemands et bombardements par les alliés), il est demeuré en l’état depuis. C’est le seul pont ferroviaire électrifié à bascule en France

Le pont routier Sadi CARNOT fut construit en 1893, comprenait une travée fixe et une travée mobile manœuvrée hydrauliquement, puis remplace par un pont à bascule en 1926,  Le pont routier du TIVOLI, construit entre 1870 et 1875, en remplacement du pont du Moulin (1849), fut remplacé vers 1930 par un pont à bascule. Détruits par les Allemands en 1944 ces ponts furent reconstruits à l’identique en 1949.

Le pont de la Victoire assure la liaison entre la gare maritime Orsetti et la ville, il était à l'origine un pont à bascule, détruit par les Allemands en 1944 ce pont fut remplacé par un pont tournant, fortement endommagé en 1959 par l'explosion d'un pétrolier, il fut reconstruit dans sa structure actuelle en 1960.

 

setepont levis-et-barque-jp-degas-2014-1-copier-2497.jpg

La ville

Aujourd'hui ce port pêche (le premier de la France méditerranéenne) est également une belle ville qui offre une histoire riche de nombreux siècles, des accès sur la mer qui vous permettent de découvrir les couleurs de la mer Méditerranée mais aussi une gastronomie sétoise à savourer sans modération (La bourride de baudroie, la bouillabaisse, les moules et les encornets farcis, la macaronade, la tielle, la rouille de seiche) avec des restaurants directement approvisionnés en poissons par les bateaux amarrés au port, des cafés, des grands commerces, des musées (notamment le musée Georges Brassens, un lieu vivant grâce aux nouvelles techniques de l’image et du son, où muni d´un casque stéréophonique, le visiteur se laisse guider par Georges Brassens qui parle de sa vie et de son œuvre. Pour clôturer la visite, films et récitals inédits sont projetés dans la salle vidéo).

P1100231.JPG

Ici, un souffle particulier a inspiré de grands écrivains, poètes, chanteurs : Paul Valéry, Jean Vilar, Georges Brassens, ainsi que des artistes peintres qui exposent dans les galeries du monde entier.

collage_2012-08-21_19-45-44.jpg

 

 

Le Mont Saint Clair

IMG605.jpg

Haut de 183 m, le belvédère de Saint Clair, offre un panorama exceptionnel sur la mer, la ville quadrillée par ses canaux et construite autour de ses ports. La chapelle Notre-Dame-de-la-Salette fût construite en 1861 au sommet du Mont Saint-Clair, à l'emplacement de l'ancien fortin Montmorencette bâti par Louis XIII. Elle est remarquable pour ses fresques intérieures et ses ex-votos déposés par les familles de pêcheurs.

 

Le  Cimetière Marin

sete cimetiere-marin-service-communication-ville-de-sete-2-copier-2419.jpg

Vers 1680 le cimetière Saint Charles fut créé afin de recevoir les premiers travailleurs morts sur le chantier de construction du môle Saint-Louis.

Il est révélateur de la diversité des peuplements de la ville au cours des siècles suivants et s’est agrandi par parcelles successives, l’une d’entre elles étant réservée à la communauté protestante dont le rôle a été essentiel dans l’essor du port aux XVIIIe et XIXe siècles. Il est également appelé également "cimetière des riches", en opposition au "cimetière des pauvres" situé face à l’étang de Thau (le cimetière de Py où repose Georges Brassens),

Plusieurs sépultures rappellent la vocation maritime de la ville, telle celle des pilotes disparus en portant secours à un navire en détresse, ou encore celle du jeune aspirant de marine Eugène Herber tué à Pékin en 1900.

D’autres témoignent  de la notoriété de personnalités sétoises remarquables comme le ministre Mario Roustan, l’homme de  théâtre Jean Vilar... le jouteur Vincent Cianni dont l’épitaphe sculptée révèle l’attachement passionnel que porte toute la population de " l’île singulière " aux joutes, le cinéaste Henri Colpi... Au hasard des allées, on peut admirer la beauté architecturale de certaines chapelles : ainsi celle des " Pleureuses " ou encore le caveau tout en marbre de Carrare de la jeune Marie-Rose Goudard...

Paul Valéry, né à Sète en 1871 repose dans le tombeau de son aïeul Giulo Grassi. Le cimetière Saint-Charles a été dénommé le 7 août 1945, Cimetière Marin, en référence au célèbre poème de Paul Valéry.

IMG592.jpg

Poème de Paul Valery (1871 - 1945)

Ce toit tranquille, où marchent des colombes,

Entre les pins palpite, entre les tombes,

Midi le juste y compose de feux,

La mer, la mer, toujours recommencée...

 

Les plages

sete Plages-gd.gif

 Sète offre aux amateurs de farniente et de baignade douze kilomètres de plages de sable fin sur une bande sableuse de 500 m à 1,5 km de large, le lido (Le lido de Sète à Marseillan à fait l’objet d'un vaste projet d’aménagement durable, qui offre à Sète une des plus belle plage du littoral français, entièrement accessible par une piste cyclable.), qui sépare la ville de l'Etang de Thau. Ce cordon littoral est principalement composé d’anciens salins et de vignes. Cette configuration lui confère un caractère naturel très agréable. Cette plage a reçu depuis plusieurs années le pavillon bleu pour la qualité de son eau. La plage de la corniche qui permet de rejoindre Marseillan s'étire le long du banc de terre qui sépare l'étang de Thau de la mer méditerranée. Vous pourrez exercer les sports de plages ou le farniente sans oublier de se baigner dans les eaux bleues de la Méditerranée.

Quelques liens :

 

http://www.sete-de-coeur.fr/

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A8te

http://www.ot-sete.fr/


poisson.gif

Amitiés

Janie

 

 

10/08/2012

Port Vendres Pyrénées Orientales

i3m5uds3.gif

gif-bonjour-10-gratuit.gif

carte_languedoc_roussillon.gif

Port Vendres

 

dauphin_045.gif


 

Port-Vendres1.jpg

poisson.gif

Village de l'enfance de mon mari et escale estivale de nombreux étés

 

123gifs001.gif

 

collage_2012-08-10_10-06-04.p.jpg

hippocampe_013.gif

Au sud de la France, au bord de la Méditerranée et au pied de la montagne des Albères et aux portes de l'Espagne, Port-Vendres est une étape indispensable en Pays catalan.

IMG524.jpg

Port naturel en eau profonde, tout à la fois port de pêche, port de commerce et port de plaisance, situés en plein cœur de ville, Port-Vendres offre un spectacle coloré, typiquement méditerranéen et vivant toute l'année.

poulpes002.gif

IMG519.jpg

poissons001.gif

 

IMG528.jpg

Escale paquebot croisière Port-Vendres est situé sur de la côte rocheuse catalane, nommée La Côte Vermeille. De nombreuses criques et plages sont accessibles pour la baignade, les jeux nautiques, la voile, la pêche, la plongée, la pêche sous-marine, les promenades en mer…

port-vendres-visoterra-21585.jpg

 

 

dauphin_047.gif

Quelques liens très itéressants pour découvrir la région :

http://www.port-vendres.com/index.php

http://www.port-vendres.com/webcam.php

 

vachesyack_requin_loulail.jpg

Amitiés

Janie


02/08/2012

LIMOGES

 

text197.gif

LIMOGES

LIMOGES1.jpg

Est une commune du Sud-Ouest de la France, préfecture du département de la Haute-Vienne et de la région Limousin.

Fortement marquée au Moyen Âge par le rayonnement culturel de l’abbaye Saint-Martial, Limoges, qui reste attachée à ses ostensions, est parfois surnommée " La ville rouge "ou " La Rome du socialisme " du fait de sa tradition de vote de gauche et des évènements ouvriers qu’elle connait au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Ville universitaire, centre administratif et de services intermédiaires doté de tous les équipements d'une métropole régionale, Limoges, dont l'aire urbaine rassemble plus de 280 000 habitants, développe sa responsabilité de capitale du Limousin à travers une politique culturelle et artistique volontariste.

Ville de tradition bouchère, siège du leader mondial des équipements électriques pour le bâtiment, Limoges est également bien positionnée dans l'industrie du luxe. Elle se proclame " capitale des arts du feu " en raison de l’implantation toujours présente des grandes maisons de porcelaine, de ses ateliers d'art travaillant l’émail ou les vitraux, mais aussi en raison du développement de son pôle de compétitivité dédié à la céramique technique et industrielle.

Posée sur les premiers contreforts ouest du Massif central, Limoges est traversée par la Vienne, dont elle fut, à l’origine, le premier point de passage à gué. Entourée d'une ruralité limousine préservée de toute culture ou élevage intensifs, la " ville qui entre en campagne " s'étend sur une superficie de 78 km2. Elle offre une qualité de vie souvent mise en exergue, qui se mesure à l'aune de l’importance et de la qualité des espaces verts qu’elle entretient.

Déjà réputée pour ses émaux dans l’occident médiéval, Limoges a gagné une renommée internationale avec la porcelaine. Son patrimoine bimillénaire, qui lui a valu le label "Ville d’art et d’histoire " en fait une destination touristique appréciée. Reconnue " Ville d’art et d’histoire " depuis 2008, 35e aire urbaine de France, Limoges, dont la notoriété tient aussi au palmarès de son club de basket, le Cercle Saint-Pierre (CSP), constitue après Toulouse et Bordeaux, le troisième centre urbain du grand Sud-Ouest français.

Cœur d’une aire urbaine de plus de 280.000 habitants et premier pôle économique du Centre-Ouest, Limoges jouit d’une position centrale propice aux échanges.

Elle se situe à la croisée de l’axe autoroutier Espagne/Europe du Nord et de la route Centre-europe Atlantique. Un aéroport international, des liaisons ferroviaires régulières vers Paris, Bordeaux, Lyon, Toulouse et, demain, une liaison TGV pour relier la capitale en moins de 2 heures : autant d’atouts pour s’y implanter.

A la croisée des grands axes routiers européens, Limoges est au centre du plus long tronçon autoroutier sans péage du territoire national. Près de 400 000 passagers transitent par son aéroport international.

LIMOGESCAARTE3.gif

Sur le site de la gare de Limoges Bénédictins le Centre Intermodal d'Echanges de Limoges (CIEL) permet d'accéder directement à tous les modes de transports terrestres (train, bus, car, taxi ou véhicule individuel).

Dotée des services d’une capitale régionale et d’un environnement préservé elle attire chaque année 2500 nouveaux habitants auxquels la municipalité propose un accueil personnalisé.

 P1100045.JPG

Gare des Bénédictins

Imposante est le mot qui vient à l'esprit ! Construit d'après les plans de Roger Gonthier, sur les terres d'un ancien couvent bénédictin, l'édifice fait la fierté des Limougeauds. Depuis 1929, l'immense coupole de 31 mètres de haut et son campanile attenant, qui s'élève à 61 mètres au-dessus du sol, veillent sur la ville, coiffés de leur chapeau de cuivre. Pénétrez dans le grand hall et levez les yeux : outre de magnifiques sculptures allégoriques d'Henri Varenne, les vitraux art-déco de Francis Chigot prennent ici toute leur lumineuse valeur.

P1090981.JPG

Cathédrale Saint-Etienne

Entrepris en 1273, cet édifice gothique est achevé à la fin du XIXème siècle, soit six siècles de construction. Le portail Saint-Jean de style gothique flamboyant est particulièrement magnifié sous l'éclairage nocturne. A l’intérieur se trouve un jubé très richement orné dans le style Renaissance. L'édifice reste l'un des rares grands monuments gothiques du sud de la Loire. A l'issue d'une campagne de fouilles à l'été 2005, un baptistère exceptionnel, un des plus grands de France, a été découvert au pied de la cathédrale. Cet édifice prestigieux est en attente d'une inscription aux Monuments Historiques, dans le but d'une future mise en valeur du site.

Cathédrale construite en granite. Connue comme l’une des plus belles cathédrales ogivales du sud de la France ; premier édifice religieux au IIIème bâti par Saint-Martial, puis basilique dédiée à Saint-Étienne au Vème ; cathédrale romane au XIème où Richard Cœur de Lion fut confirmé Duc d’Aquitaine en 1169 ; l’essentiel du clocher et de l’église sont du XIIIème, avec une jonction entre les deux du XIXème siècle.

P1100003.JPG

Les Jardins de l'Evêché

Les jardins de l'Evêché se déploient sur 5 hectares en plein cœur du quartier de la Cité. Les six terrasses qui le composent ont été aménagées sur les pentes du Puy Saint-Etienne lors de la construction d'un nouveau palais épiscopal, à la fin du XVIIIème siècle. Acheté par la ville en 1910, cet ensemble a été progressivement réaménagé. Le promeneur peut y découvrir un jardin à la française, un vaste jardin botanique et un espace écologique présentant les environnements naturels du Limousin. Les terrasses offrent un point de vue remarquable sur les bords de Vienne.

P1100042.JPG

Les magnifiques Halles Centrales

à l’architecture métallique, typique du XIXe siècle, ornée d’une frise de porcelaine aux décors représentant les métiers de bouche. Le marché est richement achalandé et propose une belle gamme de produits du terroir. Fiez-vous aux connaisseurs qui arpentent les allées bien déterminés à emplir leurs paniers aux stands familiers.

Construites entre 1885 et 1889, les halles centrales de Limoges possèdent un charme évident et ne semblent pas atteintes par le temps.

L’architecture est inspirée de l’Exposition Universelle de 1878 et des techniques de Gustave Eiffel. Elle a été inaugurée en 1889.

Une frise en porcelaine constituée de trois cent vingt-huit carreaux décorés dans la tradition limougeaude orne la façade. Celle-ci représente l’ensemble des produits alimentaires proposés et que l’on peut encore acheter aujourd’hui à l’intérieur.

Cette magnifique frise, fabriquée par les Établissements Guérin, est aujourd’hui classée monument historique.

P1090965.JPG

L'Automobile Club Limousin

Immeuble de 1935, de l'architecte Moreau

 

P1090958.JPG

La Chapelle Saint-Aurélien

est un édifice religieux des XVe et XVIIe siècles qui abrite les reliques du second évêque de Limoges, saint Aurélien. Cette petite chapelle est la propriété de la confrérie saint Aurélien, héritière directe de l'ancienne corporation des bouchers de Limoges.

À l'origine, la chapelle fut construite pour recueillir les reliques de saint Aurélien qui se trouvaient alors dans l'église saint Cessateur (disparue, située au bas de l'actuelle rue des Pénitents-Rouges), qui était alors en ruines. Au XVIIe siècle, le chœur fut agrandi et décoré dans le style baroque. A la Révolution française, la chapelle fut vendue comme bien national et achetée par un membre de la confrérie de saint Aurélien : cette dernière en est toujours le propriétaire. La chapelle est encore un lieu de culte important pour les habitants du quartier de la Boucherie et les membres de la confrérie.

P1090954.JPG

L'église Saint-Michel-des-Lions

est une des principales églises de Limoges. Elle doit son nom aux deux lions gallo-romains de pierre qui gardent son entrée. C'est une église de style gothique, construite entre les XIVe et XVIe siècles. Elle possède un typique clocher limousin (comme la cathédrale St-Étienne) surmonté d'une curieuse boule métallique.

L'église conserve les reliques de Saint Martial autour desquelles existe toujours un culte pris en charge par la Grande confrérie de Saint Martial et la confrérie des Porteurs de la Châsse. Elle possède aussi les reliques de Saint Loup et de Sainte Valérie auxquels sont dédiés deux confréries. Ces reliques sont conservées dans un retable construit au XIXe siècle qui célèbre la vie et les miracles de Saint Martial. L'église possède aussi un riche mobilier.

P1090963.JPG

DANCIN-1.GIF

 DIAPO DE LA BALADE

blinkie_051_07.gif

J'ai bien arpenté de long en large la plage à la recherche de ces beaux nageurs "shirtless" et en boxer

Rien en vue...

rire6.gif

Ah ! mais oui ils sont à Londres -lol-

nageurs.jpg

hi22211.gif

Amitiés
Janie

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique