logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/02/2013

Bugnes pour Henri

 

Hello23.gif

 

mardigras1s.jpg

Les bugnes

 

bugnes49872760_p.jpg

Les bugnes sont originellement une spécialité culinaire du duché de Savoie, qui a fini par s'étendre jusqu'au centre-est de la France (qu'on retrouve principalement dans la zone de locution de l'arpitan et désigne justement le beignet, notamment Lyon, la Vallée du Rhône, Saint-Étienne et en Franche-Comté). Le mot bugne est la francisation du terme arpitan bunyi (féminin) et désigne justement le beignet. Les deux mots ont une origine identique, mais le traitement par chacune des langues (à savoir l'arpitan et le français) s'est fait différemment. Aujourd'hui, en français régional, le mot bugne s'est spécialisé dans ce type bien particulier de beignet tandis que le mot français beignet désigne tous les autres types de beignets.

Dans la première édition de Pantagruel, publiée à Lyon en 1532, François Rabelais mentionne les bugnes parmi les plats de la cuisine lyonnaise : “ saucissons, cervelas, jambons, andouilles, hures de sangliers, gigots à l'aillade, fressures, fricandeaux, gras chapons au blanc mangier, hochepots, carbonades, cabirotades, hastereaux, gibiers à poil et à plumes, esclanches (gigot farci), carpes farcies, lavarets, recuites (fromages aromatisés avec des feuilles de pêcher), craquelins et macarons (pâtisseries sèches), pâtes de fruit, bugnes, etc.”

La sixième édition, publiée en 1835, du Supplément au Dictionnaire de l'Académie Française, ne connaît le terme qu'au féminin pluriel, qu'il définit ainsi : “ Il se dit, dans quelques villes du midi de la France, d'une pâte faite avec de la farine, du lait et des œufs, que l'on roule en forme de boudin en l'entrelaçant, et que l'on fait frire à l'huile. ” Y figure également l'existence du “dimanche des bugnes ”, à Lyon et ses environs. Il s'agit d'une petite pâtisserie de la famille des beignets.

L'origine des bugnes est très ancienne : il s'agissait déjà d'une spécialité dans la Rome antique qui se dégustait à l'époque du carnaval. En italien, on les appelle chiacchiere.

Traditionnellement, à Saint-Étienne, les charcuteries proposaient des bugnes juste avant le mardi gras afin de se rappeler au bon souvenir des Stéphanois qui allaient débuter le carême et donc délaisser leurs commerces. Les particuliers avaient également l'habitude d'en faire, afin de ne pas gâcher les matières grasses (huile de cuisson) dont l'usage était interdit par le carême. De nos jours, les boulangeries les proposent également, mais en respectant tout de même l'époque de mardi gras.

Dans Les vieilleries lyonnaises, Nizier du Puitspelu (pseudo de l'écrivain Clair Tisseur) affirme qu'au XIXe siècle, les bugnes étaient à Lyon également associées à la période du carême, le dimanche des brandons y étant appelé  “dimanche des bugnes ”

A Lyon, la tradition veut que la bugne soit épaisse mais légère à la fois !

Un petit beignet tout moelleux et tout dodu comme moi !

Ne dit-on pas que l'on est ce que l'on mange...

bugnes22.jpg

Recette des bugnes

Ingrédients :

  • 400 g de farine
  • 4 œufs
  • 1 paquet de levure de boulanger
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 150 g de beurre fondu
  • 2 cuillères à soupe de rhum (moi je préfère du whisky)
  • 3 cuillères à soupe d'eau

Préparation :

Mélanger farine, levure, sucre, sel et faire une fontaine. Mettre dans la fontaine les oeufs entiers battus+beurre fondu+alcool. Mêler et faire lever 2H 1/2 au chaud.

Etaler sur 1/2 cm d'épaisseur. Couper en bandes et faire un trou au milieu et nouer.

Cuire 3 à 5 mn dans la friture et sucrer au sucre glace.

bugnes11.jpg

bugnes (2).jpg

Miam Miam !!!

A bientôt

Janie

aurevoirzq9ti4pn.jpg

02/02/2013

Des crêpes, du cidre et des chandelles... et vive la Chandeleur !!!

bonjour2.jpg

La chandeleur se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël.

chandeleur8963c10.jpg

Aujourd'hui, la Chandeleur évoque plutôt les crêpes que les cierges : c'est la fête des crêpes!

 Et pourquoi ne pas faire de la Chandeleur, un repas de crêpes aux chandelles ?

Des crêpes, du cidre et des chandelles... et vive la Chandeleur !

La chandeleur vient de l’expression latine "festa candelarum" fête des chandelles.

Elle désigne avant tout la fête de la lumière qui a lieu chaque année le 2 février.

chandeleur49dd3341.jpg

A l’origine, à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le pape Gélase 1er décide de christianiser cette fête qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au temple. On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé.

Un dicton de Franche-Comté dit d’ailleurs :

"Celui qui la rapporte chez lui allumée

Pour sûr ne mourra pas dans l’année"

 chandeleurchandelle.jpg

Dans les campagnes françaises, ce jour s’accompagne de festivités. Il n’était pas rare au XIXe siècle que le 2 février soit un jour chômé.

Pour les mentalités, il rappelait aussi le passage du repos forcé de l’hiver à la reprise des activités agricoles. La tradition de faire sauter les crêpes avec une pièce d’or trouve là son origine. En effet, elle assurait une protection sur les récoltes, notamment le blé et le sarrasin. Elle augurait que la récolte serait bonne toute l’année. C’est la raison pour laquelle on conservait notamment crêpes et galettes en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante.

Il faut respecter une autre coutume, celle de la pièce d’or.

Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre et fait en sorte qu’elle atterrisse correctement dans la poêle aura du bonheur jusqu'à la Chandeleur prochaine.

chandeleurpieces-or.jpg

Aujourd’hui, les processions aux chandelles et autres rites n’existent plus mais on a conservé la tradition des crêpes et on a bien raison, car qu'est-ce que c'est bon !

chandeleur3.jpg

Enfin, n’oublions pas les croyances liées à la météo. En de nombreux pays, on croit que le jour de la Chandeleur, un ours sort de sa tanière. Si la température est douce et qu’il voit le soleil, il retourne vite reprendre son hibernage, car il sait que le beau temps ne durera pas.

Un proverbe dans le calendrier des bons laboureurs en 1628 disait :

Si fait beau et luit Chandeleur

Six semaines se cache l'ours

chandeleurours.jpg

Un autre proverbe français dit :

Si le deuxième de février

Le soleil apparaît entier

L'ours étonné de sa lumière

Se va mettre en sa tanière

Et l'homme ménager prend soin

De faire resserrer son foin

Car l'hiver tout ainsi que l'ours

Séjourne encore quarante jours

chandeleurmarmotte.jpg

Dans d'autres pays c'est la marmotte qui sort. Si elle voit son ombre, cela signifie qu'il y a du soleil, alors elle retourne vite continuer à hiberner car elle sait que l'hiver va encore durer. En effet : "Soleil de la chandeleur annonce hiver et malheur"chandeleur-2.gif

La veille de la Chandeleur…

L'hiver se passe ou prend rigueur

Si tu sais bien tenir ta poêle

À toi l'argent en quantité

Mais gare à la mauvaise étoile

Si tu mets ta crêpe à côté

chandeleur9.jpg

Mais quoi qu’il arrive : qu'en ce 2 février il fasse beau, froid, pluvieux ou neigeux, n'hésitez surtout pas à confectionner quelques crêpes !

En dépit des proverbes et dictons, vous passerez un agréable moment autant à les faire qu'à les déguster !!!chandeleursuh4g88m.gif

Pâte à crêpes

chandeleur6.jpg

Ingrédients : 250 g de farine-3 œufs-50 cl de lait-1 petite pincée de sel-sucre vanillé- 1 C à soupe alcool (rhum ou cognac ou au choix)

Mélanger la farine et les œufs et tous les autres ingrédients puis ajouter petit à petit le lait.

Bien mélanger pour ne pas avoir de grumeaux.

Ajouter 2 cuillères à soupe d'huile l'huile.

Laisser reposer et faites sauter les crêpes.

chandeleur1202011025551195299380685.jpg


23/01/2013

Gastronomie Aujourd’hui Langeac vedette du 13h de TF1

cochoncadrl1063.gif

J-aime.jpg

hauteloire.jpg

Aujourd’hui Langeac vedette du 13h de TF1

la_haute_loire2.jpg

Langeac petite cité de Haute Loire de caractère reconnaissable à son pont à deux arches sur l’Allier, ses façades ocres et sa collégiale St Gal typique avec son clocher polygonal.

Langeac2.JPG

Autrefois cheminote et minière, Langeac est aujourd’hui une ville moderne, tirant ses ressources de l’industrie de la chimie plastique (Recticel), l’agroalimentaire, la transformation du bois, le bâtiment et le traitement des métaux. Le bourg centre du pays langeadois réunit tous les services à la population, les commerces, activités et équipements socio-culturels et sportifs répondant aux besoins du plus grand nombre.

C’est également une base d’accueil touristique idéale, pour les familles aussi bien que les amoureux de nature, avec ses hébergements variés, son camping ***, grand parc arboré de 12 ha au bord de l’Allier, ses activités eau vive ou randonnée, ses haltes gourmandes, son environnement préservé, son très beau patrimoine bâti labellisé par le pays d’Art et d’Histoire du Haut-Allier, et la volonté de ses habitants de faire vivre leur territoire et de séduire de nouveaux arrivants.

langeac.jpg

jaime1.jpg

Avec le froid, rien de tel qu'une potée auvergnate

potee.jpg

De la viande de porc, du chou, des patates, des carottes des navets.

Délicieux pour les papilles et la santé.

A table avec une bonne potée auvergnate !

Des personnes bien connues et bien sympa, Patrick qui ramasse les légumes est mon prof d'acti-marche, Jean-Marc qui réalise la recette est le patron de la Pizzéria Pinocchio bien réputée à Langeac et Gérald le boucher.

Liens :

http://www.ville-langeac.fr/

http://www.restaurant-rhumerie-pinocchio.fr/

Amitiés

Janie

 

cochon2.jpg


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique