logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/11/2012

2 délicieuses spécialités de Nîmes

hello.gif

BON ANNIVERSAIRE

à mon fiston et à sa cousine

nés tous les 2

le 02/11/1981

Fallait quand même le faire...

gx.jpg

Cher fiston qui vit désormais à Nîmes superbe ville


Les Arênes

nimes-les-arènes.jpg

La maison carrée

nimes-maison-carrée.jpg

Aujourd'hui je vous fais découvrir

2 spécialités délicieuses de cette région

0008.gif

La brandade de morue vient de Nîmes

morue2.jpg

Si vous vous êtes dit "pfff, la morue c'est portugais", ce n'est pas grave.

 Vous avez raison, la morue n'a pas été inventée à Nîmes. Par contre la brandade... Si !

Il faut remonter à la grande époque de la Route du Sel...

Avant de partir pour leurs longues campagnes de pêche, les terre-neuvas de l'ouest venaient s'approvisionner dans les salins camarguais d'Aigues-Mortes.

À cette occasion, ils troquaient leur pêche contre du sel de mer et toute la région Languedocienne consommait de la morue sèche.

morue.gif

Dans la région, au fil du temps, l'idée de broyer la chair de morue, de lui incorporer huile d'olive, autres aromates et épices afin d'en faire un plat, évolua... jusqu'à se nommer Brandade, de l’ancien provençal “brandado”: chose remuée.

Dans tout le Languedoc, c’est devenu un plat typique du Vendredi saint.

Concernant la présence d'ail, Alphonse Daudet préconisait d'en frotter l'ustensile de cuisson plutôt que de l'introduire dans la préparation. Pour mémoire, en 1894, l'écrivain inaugura le dîner des "amis de la brandade” à Paris au café Voltaire, c'est tout dire.

morue3.jpg

Au siècle précédent, le cuisinier Durand, nous donne la véritable recette de la brandade de Nîmes, (sans ail !) vendue en pots et qui régalait le Tout-Paris au restaurant des "3 Frères provençaux", à la veille de la Révolution.

Charles Durand né à Alès en 1766, d'un père lui-même cuisinier, commença à 13 ans, auprès de l'Evêque d'Alès, son apprentissage en cuisine.

Après un long parcours chez les plus grands, il retrouve ses Cévennes natales chez M. le Marquis de Montmoirac, qui lui offre une pension à vie afin de le conserver à son service.

Il évitera de monter à Paris et s'installera à Nîmes où il servira quelques sommités de l'époque tels : le Comte d'Artois, futur Charles X, leurs Majestés Siciliennes, le Maréchal Mortier ....

Les amateurs de Littérature gastronomique lui doivent l'ouvrage "Le Cuisinier Durand" édité à Nîmes en 1830 et plusieurs fois réédité. Cet ouvrage - entres autres - donnera ses lettres de noblesse à la brandade... de Nîmes. Il codifia définitivement la recette de la brandade de morue en mariant la morue salée aux ingrédients régulièrement utilisés dans la cuisine méditerranéenne. Durant la préparation,  morue et huile d'olive doivent être émulsionnés, comme lors d'une mayonnaise, dans un mortier avec un pilon.

http://ja6.free.fr/fichiers/f136.htm

http://www.brandadedenimes.com/2.cfm?p=440-origine-branda...

http://gourmandisesansfrontieres.fr/2012/07/jai-teste-la-...

http://www.brandadedenimes.com/1.cfm?p=1-brandade-de-moru...

http://www.coudene.com/index.php5?module=cat_page&vie...

 

Le petit pâté nîmois 

nimes petitspates1.jpg

Une sorte de pâté en croute que l’on trouve aux Halles et chez quelques charcutiers. Celui que j’ai goûté était à base de viande de taureau.

nimespetit_pate.jpg

Bonne journée àtoutes et tous

Janie

 

80fdcd06.jpg


26/10/2012

L'Ardèche verte

hello6.jpg

Me revoilà me revoilou

IMG460.jpg

Juste absente des blogs

pour "cause"

Cueillette de champignons

(ça faisait quand même 3 années que je n'y étais retournée)

IMG455.jpg

Mon plus beau spécimen 630 grs à lui tout seul

Et petite "virée" en Ardèche

dont je vous ai ramené quelques souvenirs

D'abord le choix du transport, rassemblement de Ferrari, j'ai choisi la rouge...

ferrari4collage_2012-10-11_14-35-58.p.jpg

Portrait d’un département au chiffre ‟ porte-bonheur ” : le 07
L'Ardèche

ardeche0.jpg

Effilé au Nord, empâté au Sud, culminant au plus haut à 1 754 mètres (Mont Mézenc), s’abaissant jusqu’à 40 mètres sur sa partie rhodanienne, baigné sur son toute la longueur de son flanc Est par le Rhône, bordé à l'Ouest par les hauts-plateaux du Massif Central, le territoire ardéchois est un des départements de la Région Rhône-Alpes. De l’Ardèche sa principale rivière il porte le nom. De la Loire, il est le berceau et de l’histoire de l’art, il en détient les premières traces…

ardechecarte_france_.jpg

Escapade en Ardèche verte

 

ardeche2.jpg

Lamastre

lamstre9935978.jpg

Dans son écrin de verdure, loin du bruit, Lamastre, charmante bourgade de 2625 habitants vous assure dépaysement et détente. Son altitude varie entre 350 m et 850 m. Lamastre est née en 1790 du regroupement de trois communautés anciennes :

• Macheville, ancien prieuré bénédictin bâti sur un éperon entre Grozon et Condoie,

• Lamastre, avec sa ville haute dominée par le château de Pécheylard et sa ville basse, le Savel, qui s’est construite le long de la très ancienne « voie du Doux » où se tenaient les foires et les marchés,

• Retourtour, ancien fief des Pagan Retourtour, situé dans une boucle du Doux.

Lamastre compte aujourd’hui 2625 habitants nommés les Lamastrois (es).

La ville occupe une position carrefour avec ses 9 communes environnantes regroupant plus de 6000 habitants. Sa situation géographique, aux portes du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche en fait un pôle touristique et culturel important.

http://www.lamastre.fr/

Désaignes 

IMG444.jpg

Ce village Médiéval côté cœur, montagnard côté cour,de la vallée du Doux né sous le signe de la châtaigne, est cerné de remparts aux trois portes monumentales menant à la place du village.

Il était une des plus grandes cités d’Ardèche au XVIIIe siècle et a conservé son temple protestant, de belles maisons gothiques et le château des XVe et XVIe siècle. Classé « village de caractère » en 2007 par le conseil général de l’Ardèche, se situe au cœur de la vallée du Doux, à 7 km de Lamastre et 14 km de St Agrève.

IMG435.jpg

IMG443.jpg

Boucieu-le-Roi  

au creux d’une verdoyante vallée, veille paisiblement sur les rives du Doux, entre Tournon-sur-Rhône et Lamastre. Ville royale au XIIIe siècle, il a conservé la maison du Bailly et le Pont médiéval, inscrits à l’inventaire des monuments historiques. Prêtre missionnaire, Pierre Vigne, béatifié en 2004, y a élevé un chemin de croix suivi par de nombreux pèlerins chaque Vendredi Saint.

P1100314.JPG

Les Gorges du Doux 

 

IMG409.jpg

De la montagne ardéchoise à l'embouchure du Doux, la Vallée du Doux est un subtil mélange de reliefs doux, de forêts, de pâturages et de vergers. Au départ de Tournon vers Lamastre. Le vélorail des Gorges du Doux emprunte sur douze kilomètres la ligne historique du Chemin de Fer du Vivarais construite en 1891.

Taillée à flanc de montagne avec de nombreux ouvrages d’art (pont, viaducs, tunnel), la ligne est l’unique moyen de découvrir les paysages magnifiques des Gorges du Doux, affluent du Rhône au nord de l’Ardèche. http://www.velorailardeche.com/index.html

P1100300.JPG

P1100306.JPG

Tournon sur Rhône

IMG392.jpg

Que vous arriviez par la route ou par le fleuve, vous serez séduits par le magnifique paysage que vous offrent Tournon et ses vignobles.

IMG390.jpg

Quelle tentation d'aller rendre visite à ce superbe château féodal qui domine le Rhône ! C'est celui des Comtes de Tournon. Erigé entre le XIème et le XVIème siècle, il abrite maintenant le Musée de la Ville avec de nombreuses salles et leurs riches collections : Batellerie, artistes régionaux, histoire de la famille de Tournon, la petite chapelle restaurée et son précieux triptyque du XVIème siècle réalisé par Jean Capassin (disciple de Raphaël), La Tour Beauregard réservée aux expositions temporaires, sans oublier les jardins suspendus avec leurs vues magnifiques sur la Vallée du Rhône, les coteaux de l'Hermitage et les montagnes du Vercors.

La Collégiale Saint-Julien, juste à côté du château, construite au XIVème siècle, nous invite à admirer la petite chapelle des pénitents, ainsi que ses tableaux du XVIème et XVIIème siècle.

Tournon sur Rhône Le lycée Gabriel Faure, fondé en 1536 par le Cardinal François de Tournon, avec ses tapisseries des Flandres et d'Aubusson XVIIème, sa chapelle Jésuite, troisième richesse de notre ville.

IMG391.jpg

IMG400.jpg

IMG404.jpg

Jazz ou classique, TOURNON est aussi une ville d'animation. Outre les événements traditionnels de l'été, fête foraine fin juillet, grande Foire aux Oignons le 29 Août (vieille de plus de 500 ans) et autres manifestations estivales, vous pourrez aussi assister au Festival VoChora en juillet/début août (art vocal et polyphonique), au Festival Shakespeare en juillet et au Festival National des Humoristes en août. Des concerts classiques ou jazz, des animations théâtrales vous divertiront également hors saison.

IMG399.jpg

Il était une fois la Syrah et le Saint-Jo...TOURNON, comme sa voisine Tain l'Hermitage, est blottie au cœur de vignobles très célèbres : parmi les crus les plus connus, l'Hermitage, rive gauche du Rhône et le Saint-Joseph, rive droite, typiquement tournonais. Leur cépage, la Syrah, fut jadis introduit sur ces coteaux granitiques par les grecs qui remontèrent le fleuve. Le Saint-Joseph couvre actuellement 1000 hectares sur environ 23 communes (60 km) : vin élégant, souple à la robe pourpre, aux arômes de framboise et de cassis, il se boit jeune et trouve sa maturité après 3 ou 4 ans de vieillissement.

http://www.cc-tournonais.fr/decouvrir.asp?idpage=15796

IMG406.jpg

 

 Lac de Devesset 

IMG429.jpg

Le lac de Devesset s'étend sur 48 hectares entouré de forêts. Activités nautiques (Ecole française de voile), base de loisirs, baignade surveillée en été, pêche avec permis. Camping avec location de chalet et mobile home, restauration.

0008.gif

Ça ne se mange pas, ça se déguste !!!

Gâteau de châtaignes (pour 6 personnes)


 Ingrédients : 300 g de châtaignes cuites, 100 g de sucre, 3 oeufs.

 Ecraser les châtaignes cuites à la fourchette,  Séparer les jaunes des blancs d’oeufs, Mélanger les châtaignes, le sucre et les jaunes d’oeufs, Monter les blancs en neige et incorporer les à la préparation, Chemiser un moule à cake avec du papier sulfurisé et verser la préparation, Mettre au four à 200° environ 30 mn (jusqu’à ce que le lame d’un couteau ressorte sèche).

La Crique (pour 5 à 6 personnes)

crique.jpg

Ingrédients : 1 kg de pommes de terre, 3 oeufs, huile, beurre, sel, poivre.

Peler et laver les pommes de terre, Les râper avec la grille à gros trous, Laver à nouveau les pommes de terre râpées pour éliminer l’amidon et obtenir une crique de meilleure qualité, Y ajouter les œufs battus, le sel et le poivre, Faire chauffer l’huile et le beurre dans une petite poêle, et y verser une louche de la préparation, Faire dorer pendant  15mn, puis retourner la crique avec une spatule ou en utilisant un couvercle, et faire dorer l’autre face. Répéter l’opération tant qu’il reste des pommes de terre. Servir chaud avec une salade verte

blinkie37.gif

La charcuterie Un label de qualité pour la charcuterie ardéchoise.

Les jambons et saucissons ardéchois bénéficient désormais d'une "IGP" ("Indication Géographique Protégée"), soit l'équivalent d'une «AOC» ("Appellation d'Origine Contrôlée"). En d'autres termes, ce label certifie le savoir-faire et la qualité de la charcuterie confectionnée en Ardèche avec des porcs nés et élevés dans le département. Le porc a toujours joué un rôle important dans l'alimentation des ardéchois. Au 19éme siècle, un journaliste a déclaré que l’Ardèche était "un paradis pour les gourmets" et a parlé de Saint-Agrève comme "la Mecque de la charcuterie». Caillette"

Caillette 

caillette.jpg

- charcuterie - Ardèche Faite d'un mélange de viande de porc et de blettes enveloppé dans de la crépine, la caillette est un petit pâté rond typique de l'Ardèche. Elle était préparée avec du sang de porc, comme l’est le boudin noir ou le gratin de pieds de porcs et soit mangée chaude le soir même où le porc avait été tué, ou bien froide, le lendemain. De nos jours, il n’y a plus de problèmes de conservation et cette spécialité se trouve dans toutes les bonnes charcuteries. Il existe différentes sortes de caillettes, telle que celle au chou, à la châtaigne ou même à la pomme de terre. Les pâtés sont vendus crus ou cuits et sont généralement servis en entrée avec du pain de campagne et un vin rouge de Saint-Joseph

caillettes_ardechoise.jpg

La "Maôche" ou "Maouche" 

maoche.jpg

Ardèche La maôche ressemble à un petit ballon et pèse dans les 2 ou 3 kilos. Dans les montagnes ardéchoises, les estomacs de porcs sont farcis au chou frisé et aux pruneaux séchés, alors qu’en Ardéche méridionale, les bettes à carde ou les épinards sont plus souvent utilisés et le plat est alors appelé « Pouytrolle ». Quoiqu'il en soit, l'estomac farci est ensuite plongé dans de l'eau bouillante et cuit pendant plusieurs heures avant d'être grillé au four. La maôche se trouve dans toutes les bonnes auberges du plateau ardèchois et dans les charcuteries.

"Productions agroalimentaires emblématiques "

1er producteur de châtaignes en France, 9 AOC dont 6 pour les vins « Côtes du Rhône » et « Côtes du Vivarais », une pour la Châtaigne d’Ardèche, une pour le Boeuf fin gras du Mézenc, et une pour le Picodon.

 Salaisons, eaux minérales, produits laitiers, valorisés par la marque collective « Goûtez l’Ardèche »

http://www.ardeche.fr/

chataignes - Copie.jpg

amities1202954832.gif

Je cours de ce pas rattraper mon retard de lecture des blogs des "z'amis"

Janie

amitiesufrffjg5.jpg


 





03/07/2012

La dragée de Verdun

Un p'tit week-end aller-retour à Verdun, juste le temps de découvrir quelques spécialités dont la dragée et je partage cette friandise avec vous

 

show_image_in_imgtag.php.jpg


Verdun et ses dragées

Verdun a les Dragées.

"Il n'est Dragées que de Verdun"

 

IMG193.jpg

Plus qu'aucune Nation, la France peut s'enorgueillir de ses spécialités sucrées. Montélimar, Nancy, Cambrai, Aix en Provence, Vichy, etc... possèdent le titre de noblesse de bouche qui contribue pour une part à leur renommée.

Bonne pour l'haleine et pour la digestion, elle était surtout réputée combattre la stérilité, d'où sa présence sur les tables françaises à chaque évènement familial : mariage, baptêmes, communions...

A Verdun, les vertus de cette friandise sont célébrées au cours d'une fête folklorique qui déplace plus de 15 000 personnes et qui fait dire à un journaliste "Quelle manifestation" sucrée "peut se vanter de réunir pour la fête autant de monde".

 

Ses origines sont fort reculées. C'est, vers l'an 1220, qu'un apothicaire de verdunois eut l'idée de génie. Il prit des amandes dont il se servait pour faire ses gâteaux, il les enroba d'une couche de sucre et de miel puis, pour faciliter leur transport, les fit durcir.

La Dragée était trouvée et portait le nom d'EPICE. Ce produit eut bientôt sa vogue dans la noblesse et de drageoir fut de rigueur pour les dames. Ces épices restées sous forme de pralines jusque vers l'an 1600 prirent alors leur forme actuelle : enveloppe dure mais lisse conservant la forme du fruit.

En 1660, Colbert écrit au Roi : "Il se fait à Verdun grand commerce des Dragées".

Deux siècles de tradition

En 1783, la confiserie J. BOIVIN, rue Mazel, représente la première phalange de ce qui devait devenir les Etablissements BRAQUIER.

Messieurs Léon BRAQUIER et Edouard BOIVIN achètent, dès l'armistice de 1871, le château de Coulmier, ancienne villégiature des évêques de Verdun, et font une vaste usine. Complètement détruite lors de la Bataille de Verdun en 1916, l'usine fut reconstruite et modernisée. La société "La Dragée de Verdun", anciens Etablissements L. Braquier, a été définitivement constituée le 11 août 1921. Les Dragées BRAQUIER ont conquis le monde entier. Des amateurs prestigieux ont marqué la légende de notre entreprise au fil des années :

Napoléon 1er  -   Le Président Carnot  -  Sa Majesté Edouard VII Roi d'Angleterre  -  Son Altesse Royale le Prince de Galles  - Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges  -  Le Président Charles de Gaulle.

Verdun est vraiment le berceau de la dragée et cette confiserie va se trouver mêlée à la vie de la cité en maintes occasions. Les Magistrats de la ville offraient aux hôtes de marque et aux personnalités royales ce succulent produit. Henri III s'en vit offrir à l'occasion de son sacre, en 1574. De passage à Verdun en 1603, Henri IV en reçut également. Les élus verdunois n'ont pas voulu rompre avec la tradition et chaque fois qu'un Chef d'Etat rend visite à la ville, il se voit remettre un Drageoir frappé des armes de Verdun.

Il est possible aujourd'hui de visiter la dernière entreprise verdunoise (Dragées Braquier SARL) spécialisée dans la fabrication de la dragée.

Liens :

http://www.tourisme-verdun.fr/

 

http://www.verdun-tourisme.com/

 

 

439823fa.gif

Toutes mes pensées de ce jour vont vers notre amie blogueuse Marylène

Gifs animés Amour (13).gif


Amitiés à tous

Janie




 

 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique