logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/09/2011

Brocéliande Claudine Glot une auteur Robert Hossein un spectacle

Claudine Glot

402px-ClaudineGlot.JPG

Pour qui s’intéresse de près aux légendes arthuriennes, un nom apparaît très vite parmi les auteurs ayant exploré cet univers vaste, partagé par toute une culture celtique allant des pays anglo-saxons à la Bretagne, terre des Korrigans.

Claudine_Glot.jpg

Ce nom, c’est bien sûr celui de Claudine Glot qui a fondé et préside le Centre arthurien de Brocéliande, fleuron des bastions de l’Imaginaire en France. Témoin privilégié de l’énorme intérêt des gens pour Arthur, Merlin, Lancelot et leurs compagnons, l’érudite se fait aujourd’hui auteure aux côtés de Marc Nagels et nous offre une trilogie autour d’Arthur.

Claudine Glot, née le 12 mars 1947, est la présidente et co-créatrice du Centre de l’Imaginaire Arthurien situé au château de Comper. De formation littéraire à l'origine, elle est devenue l'une des spécialistes de la légende arthurienne, de la mythologie celtique et du patrimoine de Bretagne. Romancière, et conférencière, elle contribue à de nombreux articles sur le sujet avant que ses premiers beaux-livres ne soient publiés. Elle a fondé la revue Artus en 1979 et en a été la secrétaire de rédaction jusqu'à l'arrêt de la publication.

Claudine Glot vit en Bretagne, elle est devenue au fil des années l'une des spécialiste reconnues de la légende arthurienne, notamment grâce à ses activités au Centre de l'Imaginaire Arthurien.

En 1979, elle fonde à Nantes la revue Artus. Annoncée par le magazine Pays de Bretagne, cette revue comprend des articles de fond consacrés aux pays celtiques et nordiques tout en présentant les particularités régionales bretonnes. Claudine Glot en reste la secrétaire de rédaction jusqu'à l'arrêt de la publication.

En 1988, elle fonde avec quelques-uns de ses amis (comme Pierre Dubois qui en est le grand chancelier) et son mari Hervé Glot le Centre de l’Imaginaire Arthurien, hébergé au château de Comper, qu'elle préside depuis. Elle s'y occupe des expositions, des visites guidées ou encore des conférences.

9782737320798.jpg
index.jpg

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Au-coeur-de-l...

http://www.centre-arthurien-broceliande.com/menu.html

Et aussi :

Excalibur

Le 24 septembre 2011 Grand Spectacle du Stade de France de Robert Hossein

http://www.youtube.com/watch?v=34LDj-l1Fyg

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

22/08/2011

Je ne vous oublie pas...

 

1.jpg

Coucou les "z'amies et z"amis blogueurs,

Je ne vous oublie pas

Je constitue mon dossier retraite complémentaire

Rendez-vous jeudi

avec dossiers et documents complets

depuis années 1967

Aie ! Aie ! Ouille ! Ouille !

Quel boulot...

 

sps0279.jpg
kar0049.jpg
bd80.jpg
Bonne semaine à vous tous
Amitiés
b0ea251f.gif




22/07/2011

Le chemin de Robert Lewis Balfour Stevenson

x14432811.jpg

Entre Auvergne et Languedoc-Roussillon,

le chemin de Robert Lewis Balfour Stevenson

relie le sud du Massif Central aux Cévennes profondes...

Son voyage dans les Cévennes

 

Stevenson-et-Modestine_p.jpg

Un écrivain dans les Cévennes...

Le 22 septembre 1878, le jeune écrivain écossais Robert Louis Stevenson part à pied du Monastier-sur-Gazeille (Haute-Loire) avec l’ânesse Modestine. Douze jours, 220 km et beaucoup d’aventures plus tard, il arrive à Saint-Jean-du-Gard.

 

Nous sommes en 1878. Fanny Osbourne, la belle américaine dont Robert Louis Stevenson est tombé amoureux lors d’un séjour à Barbizon, est repartie pour la Californie laissant seul le jeune écossais de 28 ans.

Malade et quelque peu déprimé par cet amour impossible (la dame étant mariée à un riche américain), Robert Louis Stevenson a besoin de se retrouver. La marche reste pour lui le seul moyen de réfléchir et d’atténuer les effets de phtisie dont il est atteint depuis l’enfance.

Deux autres raisons le poussent à partir en direction des Cévennes, la première étant de faire quelques économies tout en rédigeant un prochain ouvrage et la seconde étant de partir à la rencontre du pays des Camisards dont l’histoire fait écho à celle des Covenanters et à l’éducation protestante de Stevenson.

C’est ainsi que l’écrivain se retrouve au Monastier-sur-Gazeille, une petite ville du Velay où il passe environ un mois avant de s’élancer vers le sud en direction des Cévennes.

Après une minutieuse préparation et le rassemblement d’objets aussi divers que variés, inutiles ou encombrants pour une telle expédition, Robert Louis Stevenson fait l’acquisition d’une ânesse qu’il nomme rapidement Modestine. Il s’élance sur le chemin le 22 septembre 1878 à 9h du matin.

12 jours de marche, de réflexions, de rencontres, d’écrits et de cohabitation avec Modestine le mèneront à Saint Jean du Gard où il prend une diligence pour rejoindre Alès (autrefois Alais).

Son journal de route fut publié un an plus tard, en 1879, sous le titre de Voyage avec un âne dans les Cévennes et précéda de quelques années ses œuvres les plus connues : L’île au trésor et L'étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde.

http://www.chemin-stevenson.org/images/stories/stevenson/...

Cet ouvrage a permis de retracer son itinéraire, devenu le Chemin de Stevenson (GR 70) qui offre aux randonneurs la possibilité de suivre les traces de cet aventurier écossais amoureux de la France et précurseur de la randonnée pédestre…

Son amour pour Fanny ne s’étant pas étiolé, il partira pour l’Amérique à la recherche de sa belle, qui divorcera de son premier mari.

Ils se marièrent et... ne se quittèrent plus. Ils voyageront ensemble de part le monde et finiront leur vie aux îles Samoa.

Le Velay : un doux mélange coloré entre reliefs volcaniques et hauts plateaux agricoles..

 

velay-stevenson-verdier.jpg

 

Le Gévaudan : un pays légendaire où les petites vallées accueillent des forêts sauvages éclairées de pâturages et de marais...

 

gevaudan-luc-stevenson-verdier.jpg

Le Mont Lozère : un étrange massif nu, parsemé de chaos granitique aux formes arrondies et ponctué de sources fraîches...

 

mont lozere-finiels-stevenson-verdier.jpg

Les Cévennes : profondes et lumineuses à la fois, les vallées cévenoles invitent doucement au farniente, à la nonchalance du midi.

 

cevennes-col-stpierre-stevenson-verdier.jpg


 

portrait-Stevenson.jpg

 

Quelques dates le concernant

13 novembre 1850 Naissance de Robert Lewis Balfour Stevenson, à Edimbourg dans une famille bourgeoise presbytérienne. Son père, Thomas, est un constructeur de phare de réputation internationale. Sa Mère, Margaret Balfour lui lègue sa santé fragile. Stevenson passe l’essentiel de son enfance dans sa chambre.

Septembre 1878 Séjour en Auvergne au Monastier-sur-Gazeille puis voyage à pied dans les Cévennes.

Mai 1879 Publication de Voyage avec un âne dans les Cévennes.

Eté 1881 Eté dans les Highlands Rédaction des 15 premiers chapitres de L'île au trésor.

Hiver 1881 – 1882 Deuxième hiver au "mouroir" de Davos en Suisse. Fin de la rédaction de L'île au Trésor.

 

images.jpg

 

 

Pour aller plus loin et source : http://www.chemin-stevenson.org/

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique