logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/06/2011

Partage

Bonjour et bon lundi

Envie de partager

J'écoute depuis quelques temps cette jeune chanteuse sympathique et qui possède un vrai talent

Pour vous


Joyce Jonathan "Pas besoin de toi" (clip officiel) par MyMajorCompany

 

 

19/06/2011

Fête des pères

En ce jour de fête des pères hommage aux papas

par ce poème et cette chanson que j'aime

Le mien, hélas m'a quittée en 1972 à l'aube de 21 ans et de ces 48 ans

Il y a bien longtemps mais tous les souvenirs sont gravés dans ma mémoire...

sable-amour-melbourne-australie-8230096698-920032.jpg

Le père et la fille

Elle avait pris ce pli, dans son âge enfantin,

De venir dans ma chambre un peu chaque matin.

Je l'attendais ainsi qu'un rayon qu'on espère.

Elle entrait et disait : "Bonjour, mon petit père !"

Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s'asseyait

Sur mon lit, dérangeait mes papiers et riait;

Puis soudain s'en allait comme un oiseau qui passe.

Alors je reprenais, la tête un peu moins lasse,

Mon œuvre interrompue, et, tout en écrivant,

Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent

Quelque arabesque folle qu'elle avait tracée,

Et maintes pages blanches entre ses mains froissées,

Où, je ne sais comment, venaient mes plus doux vers...

Victor HUGO

 

autres-vos-creations-lampaul-plouarzel-france-1201862555-1124039.jpg

 

Mon Vieux

Dans son vieux pardessus râpé
Il s'en allait l'hiver, l'été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux

Y'avait qu'un dimanche par semaine
Les autres jours, c'était la graine
Qu'il allait gagner comme on peut
Mon vieux

L'été on allait voir la mer
Tu vois c'était pas la misère
C'était pas non plus le paradis
Hé ouai tant pis

Dans son vieux pardessus râpé
Il a pris pendant des années
Le même autobus de banlieue
Mon vieux

Le soir en rentrant du boulot
Il s'asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux

Les dimanches étaient monotones
On ne recevait jamais personne
Ça ne le rendait pas malheureux
Je crois, mon vieux

Dans son vieux pardessus râpé
Les jours de paye quand il rentrait
On l'entendait gueuler un peu
Mon vieux

Nous, on connaissait la chanson
Tout y passait, bourgeois, patrons,
La gauche, la droite, même le bon Dieu
Avec mon vieux

Chez nous y' avait pas la télé
C'est dehors que j'allais chercher
Pendant quelques heures l'évasion
Je sais c'est con

Dire que j'ai passé des années
A côté de lui sans le regarder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout d'chemin
Ça l'aurait peut être rendu heureux
Mon vieux

Mais quand on a juste quinze ans
On n'a pas le cœur assez grand
Pour y loger toutes ces choses-là
Tu vois

Maintenant qu'il est loin d' ici
En pensant à tout ça, j'me dis
J'aimerais bien qu'il soit près de moi
PAPA


 

HBU0096.jpg

15/06/2011

Le Temps qui reste (Serge Reggiani)

mains-nuages-beaune-france-3402521015-920676.jpg

Le Temps qui reste (Serge Reggiani)

Combien de temps...
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures, combien ?
Quand j'y pense, mon coeur bat si fort...
Mon pays c'est la vie.
Combien de temps...
Combien ?

Je l'aime tant, le temps qui reste...

Je veux rire, courir, pleurer, parler,
Et voir, et croire
Et boire, danser,
Crier, manger, nager, bondir, désobéir
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Voler, chanter, parti, repartir
Souffrir, aimer
Je l'aime tant le temps qui reste

Je ne sais plus où je suis né, ni quand

Je sais qu'il n'y a pas longtemps...
Et que mon pays c'est la vie
Je sais aussi que mon père disait :
Le temps c'est comme ton pain...
Gardes-en pour demain...

J'ai encore du pain

Encore du temps, mais combien ?
Je veux jouer encore...
Je veux rire des montagnes de rires,
Je veux pleurer des torrents de larmes,
Je veux boire des bateaux entiers de vin
De Bordeaux et d'Italie
Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Je veux chanter
Je veux parler jusqu'à la fin de ma voix...
Je l'aime tant le temps qui reste...

Combien de temps...

Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je veux des histoires, des voyages...
J'ai tant de gens à voir, tant d'images..
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes,
Des très intelligents et des cons,
C'est drôle, les cons ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses...

Combien de temps...

Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je m'en fous mon amour...
Quand l'orchestre s'arrêtera, je danserai encore...
Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul...
Quand le temps s'arrêtera..
Je t'aimerai encore
Je ne sais pas où, je ne sais pas comment...
Mais je t'aimerai encore...
D'accord ?

http://www.youtube.com/watch?v=EOSLf_-4fG0



 

HBU0096.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique