logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/02/2012

C'est quoi, le froid "ressenti"?

06 Février 2012 - Chilhac - Haute Loire

L'Allier gelé

P1080343-1.JPG

P1080348.JPG

MÉTÉO

C'est quoi, le froid "ressenti"?

Anodin en apparence, le calcul du froid "ressenti", issu d'une formule mathématique, est essentiel, notamment pour définir le niveau de vigilance de Météo France...

Depuis que les températures ont chuté sur toute la France, et notamment dans tout l’est du pays, un nouvel indice accompagne la température dans les bulletins météo: le froid ressenti. Ce mercredi par exemple, des températures de -8° frappaient Besançon, et Metz grelottait sous -10 degrés Celsius. Mais Météo France précisait: "Avec le vent soutenu, la température ressentie est beaucoup plus faible, de l'ordre de -18".

"Une température fictive issue d’une formule mathématique"

Quel est donc cette température parallèle qui peut faire passer les mauvaises températures du simple au double? "C’est un indicateur de refroidissement éolien, qui mesure l’impact du vent sur la sensation de froid", définit Olivier Proust, prévisionniste à Météo France. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une mesure, mais d’un calcul: "C’est une température fictive issue d’une formule mathématique." Les plus motivés trouveront facilement la formule en question, par exemple sur la page que Wikipédia  consacre au refroidissement éolien. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Refroidissement_%C3%A9olien )

Pour les autres, des tableaux existent, indiquant quel est le froid ressenti pour une température et une vitesse de vent données. Par exemple, s’il fait -5 et que le vent souffle assez fort, à 50km/h par exemple, le froid ressenti sera de -15. De plus, précise Olivier Proust: "Plus il y a de vent, plus la température ressentie est basse, et plus il fait froid, plus le vent a d’impact."

Froid, neige, verglas: Nos solutions à vos problèmes

Mais à part nous faire comprendre qu’on va vraiment avoir froid si on met le nez dehors, à quoi sert la température ressentie? "Cela mesure l’impact réel du froid sur la physiologie", indique Olivier Proust, et cela permet à Météo France de décider si un département doit être placé en vigilance orange. "S’il fait -5° sans vent, la température est supportable, si c’est accompagné de grosses bourrasques, elle ne l’est peut-être pas." Et si elle ne l’est pas, la vigilance orange est prononcée, ce qui a notamment pour effet d’ouvrir des places d’hébergement pour les sans-abri.

"Gelures et hypothermie"

Le calcul du froid ressenti a une autre utilité: il permet de savoir s’il est prudent de sortir, notamment pour les personnes fragiles et les enfants. C’est en 2001 que la formule de calcul du froid ressenti a été développée aux Etats-Unis et au Canada, deux pays victimes de températures extrêmes. Connaître les températures ressenties y est essentiel, notamment pour savoir s’il est prudent de laisser les enfants jouer dehors, ou même si l’on risque des gelures en sortant sans protection adéquate: si le froid ressenti tombe à -30, la peau peut geler en dix minutes et les risques d’hypothermie sont réels.

Même si la France est moins exposée au froid que le Canada (où des températures ressenties de -70 peuvent être calculées), les risques existent. C’est aussi à cela que sert la vigilance orange, ou rouge: sur sa page "conséquences et conseils", Météo France décrit les risques encourus, notamment, par les personnes les plus fragiles, et les conseils pour y faire face. Ceux-ci peuvent être essentiels.

 

P1080352-1.JPG
P1080334-1.JPG

06/02/2012 - Langeac

L'Allier gelé

02/02/2012

Pour Françoise Petite ressemblance aussi en Haute Loire avec L'Allier

Pour Françoise et vous tous

Petite ressemblance aussi en Haute-Loire avec L'Allier

A Lavoûte-Chilhac

Situé au nord-ouest du département de la Haute-Loire, au sud de la région Auvergne.

Dans les gorges de l'Allier,

Le village de Lavoûte-Chilhac est environ à mi-distance de Langeac et de Vieille-Brioude (fin des Gorges de l'Allier, début de la Limagne).

 

P1040115.JPG

Le village possède deux quartiers :

Le premier est enserré dans une boucle très étroite de l'Allier qu'il est possible d'admirer avec une vue exceptionnelle depuis le hameau dénommé "Le bois" (prendre la route d'Ally et tourner à la première intersection située à gauche de la route). L'ancien château construit dans la boucle a laissé de nombreux vestiges visibles le long de la rivière. Ce château a fait place ensuite à l'actuel Prieuré.

Le second est adossé contre les rochers de la rive gauche formant deux bandes très étroites le long de la route qui emprunte les gorges de l'Allier. Les maisons donnant sur l'Allier ont une hauteur impressionnante ; seul moyen d'être à l'abri des crues qui peuvent être extrêmement violentes. De l'autre côté de la route, les maisons accolées au rocher sont situées sur l'endroit le plus exposé, elles datent du XIXème Siècle et naissent de la roche.

 

P1040116.JPG

Ces deux quartiers sont séparés par un pont très ancien à deux fois deux arches

Ci-dessous photos de L'Allier à Lavoûte avant et pendant une crue

 

006 Lavoûte Chilhac.JPG
007 Lavoûte Chilhac crue Allier sept 2008.JPG

Ici crue de Septembre 2008 même endroit voir la hauteur de l'eau

IMPRESSIONNANT

 

008Lavoute Chilhac crue de l'Allier sept20081.JPG

J'espère que votre chemin passera un de ces jours par cette belle région, peut-être lors d'une "bloguinade"

Bon jeudi frisquet et enneigé

Janie

28/01/2012

Bonne excuse Messieurs "Le champ visuel..."

Bonne excuse Messieurs

"Le champ visuel..."

Quand on m'explique, je comprends ! C'est tout simple...

alainimage001.jpg


De récentes études le confirment : les femmes ont un champ visuel plus large que celui des hommes. Elles voient tout ! 
Cette particularité remonte, parait-il, aux temps préhistoriques où durant des millénaires, les femmes ont dû tout surveiller dans la grotte (le feu, les marmots, les prédateurs) pendant que l'homme allait au mammouth, loin du foyer. 
Ce qui explique, au passage, la raison pour laquelle l'homme réussit toujours à retrouver sa tanière alors que la femme est un peu paumée dès qu'on lui met une carte routière entre les mains. C'est connu.


alain2image002.jpg


C'est juste une question de champ visuel inadapté à l'étroitesse du territoire domestique. Mais il ne faut pas désespérer : maintenant que l'homme ne chasse presque plus, son champ visuel va lui aussi s'élargir.


Ce particularisme peut aussi éclairer une question de société revenue soudain au-devant de l'actualité : qui fait le ménage à la maison ? 
L'homme, en raison de la faiblesse de son champ visuel, souffre d'un handicap manifeste. Surtout le breton, qui depuis l'Antiquité, a dû mettre la main en visière pour regarder au loin l'état de la mer, le vol des oiseaux et le profil des nuages pour son labeur quotidien. Il a développé une acuité, qui, par ricochet, a réduit son champ visuel périphérique et sa capacité à bien distinguer certains détails de près. 

Ainsi la femme dit à l'homme « tu vois la poussière là ?» l'homme répond invariablement « de la poussière, où ça ? » c'est scientifiquement prouvé, l'homme ne voit pas la poussière alors qu'il voit très bien, de loin, la marque de la nouvelle voiture du voisin, comme au temps jadis où il chassait l'antilope. 

alainimage003.jpg

Cette étroitesse du champ visuel explique aussi la raison pour laquelle l'homme n'est pas fait pour la vaisselle. 83,67 % des assiettes ébréchées sont directement en lien avec cette incapacité de l'homme à bien distinguer tous les obstacles angulaires situés entre l'évier et le placard. Bing ! 
Et souvent la femme doit intervenir (« laisse, je vais le faire moi-même »), consciente de la déficience visuelle de son descendant de chasseur.

Ce handicap se vérifie aussi dans le test du frigo. L'homme est capable de trouver des éléments dont il connaît le pré-positionnement dans l'espace, comme les bières ou les glaçons.

En revanche, le test de la plaquette de beurre est implacable. L'homme ouvre le frigo. Conscient de l'étroitesse de son champ orbital, il regarde à droite, à gauche, en haut, en bas. Mais du coup, il ne pense pas à regarder au milieu, là où justement se trouve la plaquette de beurre.

Alors devant tant d'évidences, peut-être faut-il cesser d'évoquer le machisme ou la fainéantise dans la réticence de l'homme à faire le ménage.

Et un jour, il deviendra enfin l'égal de la femme dans la maîtrise des arts ménagers  ................................. Disons dans quelques millénaires.

alainimage004.jpg

C'est bon les filles, c'est compris ??

Facile tout ça Messieurs, mais nous ne sommes pas dupes

 

cerveau homme.jpg

 

Bon Week-End à tous

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique